Le cœur voyageur

A l’hôtel des voyageurs

ton cœur botaniste

et les constellations

ruinent les industries.

 

Au milieu des tables

ton dos nu traverse

la livraison à domicile

de la parole automatique.

 

Entre barbelés et Orion

faire durer le rêve

où tu poses ta tête

sur mon épaule.

 

Raconte-moi la faible pluie

l’interdiction d’afficher

et montre-moi

la villa des désirs.

 

Au milieu du ciel bleu

donne-moi la main

pour m’emmener

loin du commerce des os.

 

Entre barbelés et Orion

faire durer le rêve

où tu poses ta tête

sur mon épaule.